L’eau et la lumière dans le village

IMG_4843

L’éclairage public

L’éclairage public est entretenu de manière très efficace par le Sydeel 66 (Syndicat d’électricité). Si un réverbère proche de chez vous est en panne il suffit de relever le numéro indiqué sur celui-ci et de le téléphoner à la Mairie qui en informera les services compétant. Le dépannage intervient dans les 48h.

 

 

 

 

L’eau du robinet

L’eau potable et l’assainissement faisaient l’objet d’une gestion intercommunale avec un fermier la SAUR. Depuis plus de 10 ans les élus de syndicat dont Taurinya fait partie ont choisi une gestion en régie. La Régie d’Eau et d’Assainissement du Conflent (REAC) a permis de ne pas augmenter le tarif de l’eau depuis sa création et de faire un certain nombre d’investissements importants (station d’épuration, suppression des branchements en plomb).

L’eau de Taurinya est une eau d’infiltrations qui est recueillie à Frizells (zone de captage), remontée à l’aide de pompes à la citerne du Salver pour redescendre ensuite par gravitation vers le village.

Autour du captage un premier périmètre de protection rapproché est clôturé. Il est propriété communale et tout accès est interdit. Un périmètre élargi protège les champs captant jusqu’au Salver et correspond à une zone de non constructibilité au sud du village.

Cette eau fait l’objet d’analyses régulières qui sont affichées en Mairie.

Depuis 2 ans  Taurinya est raccordée au réseau de Prades. Nous continuons à consommer notre eau mais en cas de pénurie nous pouvons très rapidement venir compléter avec de l’eau de la réserve d’Engorner à Ria.

En cas d’incident constaté sur le réseau, informer la REAC au 04 68 05 26 63

 

Les canaux d’irrigation

Servant à l’arrosage des terres agricoles ou des jardins, la distribution de l’eau par le canal est réglementée et gérée par un syndicat autorisé : l’ASA.

La prise d’eau se fait dans les rivières, souvent par l’usage de barrages sommaires « Rasclause ».

L’eau est distribuée par le canal ou « Rech » dont l’entretien est supporté depuis le XIIIe siècle par les usagers. Seul l’entretien des branches principales revient à l’ASA. Une contribution financière « taxe d’arrosage » est perçue à cet effet. Cette taxe est un impôt lié à la parcelle qu’elle reçoive l’eau ou pas. Ces canaux ne doivent en aucun cas servir de « Tout à l’égout »

De nombreux ouvrages permettent l’acheminement de l’eau quelque soit la configuration du terrain. Les chemins qui longent ces canaux sont exclusivement des servitudes liées à l’utilisation du canal et non des chemins de randonnées. Ils présentent un certain danger et sont situés sur du foncier privé.

L’eau est attribuée en fonction d’une répartition à la surface et suivant un calendrier très précis de jour ou de nuit. Le Président du canal de Taurinya est Lionel Courmont.

Le comportement des usagers a bien changé depuis que l’eau sert à l’arrosage des pelouses de résidences parfois secondaires, et non à la production des nourritures de chacun.

Le respect de ces horaires est indispensable au bon fonctionnement  du système et évitera bien des querelles de voisinage.