La tour de Corts

Chapelle Saint Valentin de Corts ou de la Vallesa (sant Valentí)

Dans les possessions de l’abbaye de Cuixà, on mentionne en 840 une villa Curtis. L’ancienne église paroissiale du village aujourd’hui disparu de Corts est le résultat d’une construction effectuée entre le XIe et la fin du XIIe. Mais le premier texte connu la citant ne remonte qu’au XIVe.

Par sa position dominante et son architecture massive elle ressemble à un donjon ; les habitants du village la nomment aussi « la Torre » (la tour).

Ermitage du doge Pierre Orseolo devenu moine à l’abbaye de Sant-Michel-de Cuixà, la tour accueillit durant plusieurs années Saint-Romuald.

La nef est voûtée en berceau brisé et l’abside semi circulaire en cul-de-four. Le chevet qui fut surélevé s’appuie sur un haut socle maçonné.

La porte qui s’ouvre au sud très haut par rapport au sol possède un tympan et un linteau qui furent très endommagés.

 

La Tour de CortsInauguration de la chapelle Saint Valentin de Corts

Le 18 juin 2005, de nombreux habitants du village, mais aussi des voisins et des amis venus parfois de très loin se sont retrouvés au pied de la chapelle Saint Valentin, pour inaugurer les travaux de restauration.

La messe, dite en l’honneur de Saint-Valentin et de Saint-Romuald par le Père de Boisseson fut suivie de la bénédiction d’une « Vierge protégeant ses enfants » sculptée par Jeannot Christofol en mémoire de son ami Jeff, agriculteur voisin de Corts disparu très jeune dans un terrible accident.

Comme la tradition le voulait, l’après midi s’est terminé avec une dégustation de riz au lait, au son de musiques champêtres interprétées par Mathias Mazarico.

 

 

 

Saint Romuald
Fondateur de l’ordre des Camaldules
Saint-Romuald, dont la fête a lieu le 19 juin, naquit entre 951 et 956 dans la riche famille des Honesti, ducs de Ravenne.
Menacé d’assassinat lorsqu’il était moine de Saint-Apollinaire de Classe, il se réfugiât près de Venise chez l’ermite Marin.

En 978, lui et Marin accompagnèrent l’ancien doge de Venise Pierre Orseolo qui allait se faire moine à Saint-Michel de Cuixà. Garin, l’abbé du monastère leur permit de se retirer dans des ermitages tout au long de la vallée de la Llitera. C’est là, selon les différents textes, sur le territoire de Taurinya, soit près de la font envoad, non loin de la chapelle Saint-Valentin de Corts, soit à la llongadera, qu’il vécut une dizaine d’années.

De retour en Italie, il fonda de nombreux monastères, Saint-Michel de Bagno, Saint-Adalbert de l’île de Pérée, …

L’empereur Othon II le fit élire abbé de Saint-Apollinaire de Classe, puis sur ordre du pape Sylvestre II (qui étudia en catalogne et était ami de Garin), il parti évangéliser la Hongrie. Sur le retour, il fonda de nombreux monastères en Allemagne.

En 1012, à Camaldoli, en Toscane, il fonde un monastère de type nouveau alliant vie et offices bénédictins et érémitisme.

Il fut canonisé en 1032.

tour de corts 3